La ferme des possibles


Innovant- Coopératif – Solidaire

Il y a deux ans, un vaste projet de cooperation a vu le jour au cœur de la Seine-Saint-Denis.

Sur un terrain agricole d’un hectare, à Stains, La Ferme des Possibles vise la création et l’animation d’un pôle territorial d’insertion et de coopération économique autour de l’agriculture urbaine.

Ce pôle d’activité de recherche et de rencontre, dont l’ouverture est prévue en 2017, impulsera à la fois le développement économique de divers acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire, l’insertion de publics fragilisés et la sensibilisation des habitants et entreprises aux modes de production et de consommation alternatifs.

A la fois lieu de production, de formation, d’expérimentation, de loisirs et de sensibilisation, La Ferme des Possibles sera une ferme urbaine innovante mettant en valeur les ressources de son territoire. Ouverte à̀ tous les publics, en particulier aux personnes fragilisées, elle fabriquera, consolidera ou reconstruira « le capital confiance » de chacun en faisant correspondre les ressources des uns aux besoins des autres.

Ce jardin biologique, symbole d’une coopération entre des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire souhaite porter une synergie locale entre les associations, les établissements scolaires et les habitants du quartier. Créer un lieu d’animation, renouer avec l’histoire du territoire, asseoir un partenariat social et économique qui fonctionne et les valeurs du développement durable, La Ferme des Possibles poursuit des objectifs très ambitieux.

Le projet comprend 2000 mètres carrés  d’espace pédagogique sur les 12 000 mètres carrés de terrain destiné à l’agriculture urbaine et a pour ambition la création de 20 emplois.

Ouverte à tous dès 2017, la Ferme des Possibles proposera des parcours de découverte, des ateliers pratiques et des journées de sensibilisation à ses activités dans un cadre naturel, propice à la détente et au bien-être.

A terme nous envisageons la création d’un café solidaire qui permettra aux acteurs de la vie locale de se retrouver, la Ferme des Possibles sera un lieu d’échange et de conseil sur l’Egalité des chances et l’Economie Sociale et Solidaire ou encore sur les pratiques agricoles innovantes.

La ferme des Possibles sera un projet pluridimensionnel, autour de plusieurs thématiques :

Agriculture Urbaine :

La création de la Ferme des Possibles coïncide avec la volonté de la mairie de Stains de voir cette petite parcelle renouer avec son histoire, celle de la culture maraîchère. Au milieu du 20ème siècle, les cultures maraîchères se groupaient en effet en trois centres principaux : au sud de Paris, de Champigny à Alfortville en passant par Créteil et Maisons-Alfort, mais aussi sur la rive gauche de la Seine, d’Ivry à Bagneux, et enfin, au Nord de Paris, de Bobigny à Stains en passant par Aubervilliers. Les terrains agricoles situés sur ces territoires servaient donc à approvisionner la capitale. Grâce à la Ferme des Possibles, Stains va donc renouer avec cette tradition. Sur cet hectare, nous allons cultiver des légumes de terroir, de façon raisonnée, en nous appuyant sur les principes de la permaculture, en plein air et dans des serres.

Sensibilisation au développement durable :

Le projet prévoit un espace pédagogique de 2000m2 et des partenariats avec les écoles, collèges et lycées de la ville. Ainsi, les jeunes pourront expérimenter, planter et être sensibilisés aux enjeux de l’agriculture raisonnée et au développement durable dans le cadre de leur cursus scolaire.
La première étape dans ce sens sera la plantation des arbres fruitiers sur le terrain, le 25 novembre 2015, avec le concours des habitants, des jeunes accueillis dans les établissements médico-sociaux, et des jeunes scolarisés dans les collèges et lycées de la ville, au cours d’une journée d’animation en partenariat avec l’association Les Croqueurs des Pommes.

Formation et emploi :

Avec 1 502 340 habitants au 1er janvier 2007, la Seine-Saint-Denis est le troisième département d’Ile-de-France et le sixième de France. Depuis plus de 30 ans, ce territoire est le plus jeune de la petite couronne parisienne avec 29 % d’habitants de moins de 20 ans. 10,3 % de la population est au chômage.
Notre projet a pour ambition de revaloriser le travail de la terre auprès des personnes des zones urbaines, à travers des formation dans le maraîchage et l’entretien des espaces verts.
A terme, 20 emplois seront créés grâce au projet : des équipes composées de travailleurs handicapés et en insertion vont cultiver le terrain.

Vivre-ensemble :

La Ferme des Possible sera un lieu d’échange et de socialisation pour les habitants du territoire. Le comité de pilotage envisage à court terme de faire de celle-ci une société coopérative d’intérêt collectif (SIC) dans laquelle siègeront à la fois des usagers, des partenaires mais également des habitants du quartier qui jouxte le futur potager. De nombreux visiteurs devraient ainsi profiter de ce site tout au long de l’année : des écoles soucieuse d’apprendre à leurs élèves les vertus du développement durable, des habitants souhaitant profiter de cet immense marché bio à ciel ouvert, et même des maisons de retraites désirant offrir à leurs résidents un peu de lien social dans un espace campagnard.

Circuits courts :

Le développement du projet de la Ferme des Possibles s’articulera autour d’une économie locale et intégrée à la vie du territoire. Il entend notamment favoriser les circuits-courts du producteur aux consommateurs. D’une part, les cultures mises en place sur le terrain assureront une autoproduction pour une partie des besoins en fruits et légumes par exemple, et d’autre part, une boutique proposera à la vente des produits biologiques et équitables. Ces éléments permettront également d’apporter une solution à l’isolement des agriculteurs franciliens, qui n’ont souvent ni les moyens humains ni les moyens logistiques nécessaires pour développer leurs activités, leur offre commerciale et par conséquent leurs clientèles.

logo

fdp2

panneau signaletique web

Preparation et Service

Preparation et Service dans la cuisine et le restaurant d’entreprise