Externat Médico-Professionnel

34 jeunes adolescents, orientés par la Commission des Droits et de l’Autonomie de la Personne Handicapée (C.D.A.P.H.) organe de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (M.D.P.H.), sont accueillis au sein de l’Externat Médico-Professionnel (EMPro) de Stains.

Ils sont âgés de 14 à 20 ans et ont bénéficié d’une prise en charge en établissement spécialisé ou d’une scolarité adaptée dans le circuit scolaire ordinaire (CLISS, UPI, etc…).

Le travail au sein de l’Externat Médico-Professionnel s’organise de manière à répondre au mieux aux situations des jeunes accueillis. Ces derniers peuvent présenter des troubles mentaux avérés (psychose), des troubles du comportement (instabilité, agitation, voire réelle violence), des déficiences intellectuelles plus ou moins sévères, des troubles moteurs, l’ensemble représentant une grande hétérogénéité.

Activité professionnelle Façonnage

Activité professionnelle
Façonnage

Les trois groupes d’accueil sont constitués par classe d’âge de façon à permettre la poursuite d’une dynamique stimulante à la progression des adolescents. Le projet répond à un objectif d’insertion socioprofessionnelle. Pour cela une équipe pluridisciplinaire accompagne l’adolescent tout au long de l’année et lui apporte l’aide et le soutien nécessaires.

Deux modes d’interventions distincts sont privilégiés. D’une part, les activités non-professionnelles visant à une gestion autonome de la vie quotidienne, et, d’autre part, les activités professionnelles telles que les ateliers techniques : espaces verts, lingerie, cuisine et façonnage.

Atelier lingerie

Atelier lingerie

24/28 rue du bois Moussay
93240 Stains
Tel. : 01 48 21 82 54
Directeur : M. Jean-Paul GALEYRAND

Directrice adjointe : Béatrice Marquise

l’Externat Médico-Professionel fait partie avec l’ESAT Pleyel,l’ESAT Marville et l’IME Chaptal du Pôle Territorial 93 de La Résidence Sociale.
La décision de créer des pôles territoriaux s’appuie sur une volonté de l’association d’inscrire ses structures dans le mouvement de décentralisation qui préside aujourd’hui à une réorganisation des modes de gestion et de financement du secteur médico-social.

Le mot d’ordre des pouvoirs publics, plus ou moins appuyé selon les régions, consiste à bousculer les modes d’organisation et de gouvernance des associations en les amenant à se rapprocher. Cette forte incitation, est destinée à rationaliser et optimiser, pour l’administration elle-même, ses propres coûts de gestion interne tout en attendant des associations que ces rapprochements créent des économies d’échelle dans le financement des structures médico-sociales.

Dans ce contexte, La Résidence Sociale a clairement fait le choix de privilégier le maintien des moyens de ses structures en les invitant à s’organiser par territoire tout en leur demandant de rechercher la mutualisation de leurs fonctions à chaque fois que cela est possible. La proximité géographique des établissements du 93 permet la mise en place de ce type de stratégie et la mutualisation des moyens permet aux établissements et à leurs équipes de se concentrer sur leur « cœur de métier » à savoir la prise en charge des enfants et des adultes handicapés. Cette proximité géographique permet également des échanges et des partenariats entre établissements ce qui ne peut qu’enrichir les pratiques de chacun et améliorer plus encore l’accompagnement des usagers.
Ce pari ne pourra se gagner sans une volonté partagée à la fois par la « dirigeance » de l’association et par l’ensemble des cadres et salariés des établissements concernés.

Mode d’organisation hiérarchique :

Un directeur territorial assure la gestion financière des établissements, la gestion du personnel cadre et non cadre et la gestion des équipements. Il est le garant des bonnes conditions d’accueil et de prise en charge des usagers.
Il est assisté par des directeurs adjoints nommés sur chacune des structures qui dispose d’une délégation de pouvoir pour tout ce qui relève de l’accueil et de la prise en charge des usagers, de la gestion du personnel administratif, social, éducatif et paramédical.
Une réunion des cadres de direction est organisée chaque mois par le directeur de pôle.
Les données administratives et financières sont centralisées au niveau du territoire. Elles sont, pour celles qui le nécessitent, transmises au siège social.

Les opérations comptables du pôle territorial LRS 93 sont réalisées par un service qui regroupe cinq salariés. Ce service est encadré par un chef comptable qui assure la conduite et la coordination de l’ensemble des opérations comptables jusqu’au bilan. Lors de chaque période de clôture d’exercice les données comptables sont transmises au siège social après validation par le commissaire aux comptes de La Résidence Sociale.

Un salarié cadre est affecté au pilotage de la démarche d’amélioration continue de la qualité de la prise en charge des usagers pour l’ensemble des structures du territoire. Ce salarié est rattaché au Pôle Territorial LRS 93.

Jean-Paul Galeyrand, Directeur du Pole Territorial 93